[Skip to Content]

L'impact de la stratégie énergétique 2050 sur le consommateur danois

Actuellement, 80% de l'énergie consommée au Danemark provient de combustibles fossiles comme le pétrole, la houille et le gaz. Il va donc sans dire que le passage aux énergies propres et renouvelables en 2050 représente un défi majeur pour tous les Danois.

Il est difficile de prédire ce que sera la vie des ménages danois en 2050. Mais il est sûr que la transition vers une non-dépendance aux combustibles fossiles ne sera pas gratuite et qu'elle va certainement exiger d'énormes investissements. Aujourd'hui, les énergies fossiles coûtent moins cher que les énergies renouvelables, mais une réforme du système de taxation de l'énergie pourrait changer la donne et rendre les énergies renouvelables plus attrayantes.

Des investissements massifs dans les infrastructures nécessaires aux énergies renouvelables peuvent à court terme alourdir la facture payée par les ménages. Cependant, la stratégie prévoit que le consommateur danois moyen n'aura pas à débourser plus en 2050 en raison d'une augmentation équivalente du rendement énergétique.

Il est essentiel pour le gouvernement danois que la transition soit menée d'une manière économiquement responsable, et que toutes les mesures à prendre jusqu'à l'horizon 2020 soient entièrement financées. Pour aider à financer cette transition, la facture énergie du ménage danois moyen en 2020, qu'il se chauffe au gaz, au mazout ou au chauffage urbain, augmentera d'environ 900 DKK (121 euros), c'est-à-dire une augmentation de 4 à 5 %, et la facture électricité de 250 DKK (33,5 euros).

La majorité des ménages se verront proposer différentes options pour maintenir leur facture de chauffage au même niveau, notamment par des mesures incitant à rénover, remplacer certains équipements ou à en acheter de nouveaux, et par des campagnes de sensibilisation aux économies d'énergie, qui devraient réduire leur consommation de 5% en 2020.

Le Danemark s'étant engagé à élever la part des énergies renouvelables à 30% en 2020, les ménages danois seront beaucoup plus sensibilisés au problème qu'aujourd'hui. Déjà, 62% d'entre eux sont directement reliés au chauffage urbain, qui fera de plus en plus appel aux bioénergies comme la biomasse, induisant un cercle vertueux en termes d'économies, d'efficacité énergétique et de baisse de la consommation domestique de mazout, les chaudières à mazout ou les installations de chauffage au gaz étant remplacées par des pompes à chaleur plus efficaces sur le long terme.

State of green

Stateofgreen.com is the official website for energy, climate adaptation and environmental activities in Denmark.