[Skip to Content]

Mars/avril - Pâques

Pâques est la célébration par la Chrétienté, de la mort et de la résurrection de Jésus. Sa place sur le calendrier est déterminée par les phases de la lune puisque le jour de Pâques se fête le premier dimanche après la pleine lune consécutive au solstice de printemps (le 21 mars). Le jour de Pâques se situe donc au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril.

Dans la version de l'église nationale évangélique luthérienne danoise, les différentes fêtes de Pâques ne sont pas célébrées, comme dans les pays catholiques, par une imitation et une dramatisation liturgique des récits des évangiles, mais par le choix des textes des évangiles. Les journées célébrées sont le dimanche des Rameaux, le Jeudi Saint, le Vendredi Saint et les dimanche et lundi de Pâques.

Le gouvernement a supprimé, en 1991, le dernier vestige de l'ancienne législation des jours de fête qui interdisait toute fête populaire susceptible de perturber les offices des jours de fête liturgiques. Certains divertissements publics sont donc autorisés et certains magasins restent ouverts. Les fêtes de Pâques offrent la possibilité de profiter de cinq jours de congé d'affilée, et comme un certain nombre d'écoles libèrent les enfants pendant les trois jours non chômés de la semaine sainte, Pâques peut représenter dix jours de vacances que la plupart des Danois considèrent comme tels. Une enquête menée en 2000 dans l'ensemble du pays a montré que pour Pâques, dans l'ordre, 48 % des Danois apprécient d'abord le fait de pouvoir rester en famille tandis que 37 % considèrent que ces fêtes sont des vacances. Pour 10 % des Danois seulement, Pâques importe d'abord parce qu'ils vont à l'église recueillir le «message chrétien».

Pour beaucoup de Danois, Pâques est le symbole de la fin de l'hiver. Ils profitent par conséquent des vacances de Pâques pour commencer les travaux de printemps et d'été, ouvrir leur maison de vacances, préparer leur jardin, fleurir les jardinières de leur balcon, etc.

Traditions pascales

Beaucoup de familles et de commerçants fêtent Pâques en confectionnant des décorations vertes et jaunes composées de branches reverdies et de jonquilles. Le symbole principal de Pâques restant l'œuf, on utilise aussi toutes sorts d'œufs décoratifs, œufs de poule ordinaires, vidés et peints, œufs divers en chocolat et en sucre, auxquels viennent s'ajouter de petites poules, des poussins et petit à petit le lièvre de Pâques, que l'on ne trouvait autrefois qu'à proximité de la frontière allemande.

Une tradition spécifiquement danoise reliée à Pâques est celle des «lettres devinettes»(«gækkebreve»). Au cours des semaines qui précédent Pâques, les enfants surtout adressent à leurs amis ou à quelqu'un de leur parenté des lettres artistiquement découpées dans lesquelles ils copient une devinette et à laquelle ils joignent un perce-neige, considéré comme la première fleur du printemps. Ces lettres - anonymes - sont signées par des pointillés dont chacun représente une lettre du prénom de l'expéditeur, ce qui permet au destinataire de le deviner. Le gage est un œuf en chocolat qui sera offert le jour de Pâques.

Le dîner de Pâques se compose de différentes sortes d'œufs et de plats que l'on considère en général comme des mets de printemps : poulet, agneau et légumes printaniers.

Quant au déjeuner pascal, qui réunit aussi bien la famille que les amis, c'est un déjeuner typiquement danois, composé de hareng, de divers autres poissons, de petits plats chauds, de charcuterie et de fromages, et arrosé, la plupart du temps, de bière et de schnaps. Pendant la période de Pâques, les brasseries danoises fabriquent une bière spéciale, plus alcoolisée que la bière ordinaire et dont le goût est donc plus relevé.

Pour les paysans d'autrefois, outre une fête chrétienne, Pâques était surtout une célébration du printemps à laquelle se rattachaient nombre de superstitions, surtout concernant les signes qui permettaient les prévisions du temps.